Petits gâteaux aux deux chocolats

Je ne connais pas la taille des empreintes d’Aurore mais au vu de la photo, elle en avait fait une quinzaine et du titre de sa recette « bouchées aux deux chocolats », elles étaient certainement plus petites que les miennes car je n’avais que des moules à muffins et avec les proportions données, je n’ai rempli que six moules, j’ai donc refait une deuxième préparation, bah oui quoi !?

 

Pour une douzaine de petits gâteaux :

180 g de chocolat blanc
60g de beurre
2 oeuf

40g de sucre
100g de farine
200g de chocolat noir

 

Faites fondre le beurre et le chocolat blanc ensemble (perso j’ai utilisé le micro-ondes 30-40 secondes, en mélangeant ensuite le chocolat fond tout seul).

Ajoutez les oeufs, mélangez, puis la farine et le sucre. Fouettez.
Répartir dans vos moules individuels jusqu’au 3/4.
Enfournez à 180°C pour une douzaine de minutes (vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame d’un couteau qui doit ressortir séche)
Laissez refroidir vos gâteaux quelques minutes puis démoulez-les.
Faites fondre le chocolat noir et verser une cuillerée au fond de chaque moule.
Placez de suite les gâteaux dans chaque empreinte en appuyant légèrement pour répartir le chocolat encore coulant. comme mes gâteaux étaient plus gros, j’ai dû mettre du chocolat au dessus puis l’étaler à l’aide d’une cuillère.
Laissez prendre au frigo pendant 1h. Dégustez ….

 

Muffins pommes et cannelle

Voici des muffins qui n’ont pas fait long feu à la maison…. j’ai trouvé cette recette sur le blog « les délices de Thithoad ». Moi, j’ai utilisé mon thermomix pour les réaliser mais c’est de toute façon rapide et facile, si vous aimez la cannelle, n’hésitez pas.

 

Pour une douzaine de muffins :

 

– 180 g de farine

– un sachet de levure chimique

– 1 oeuf

– 15cl de lait

– 30 g de beurre

– 2 petites pommes ou 1 grosse pomme Golden ou reine des reinettes

– 60 g de cassonade

– 1 c à c de cannelle

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, mettez la farine, le sucre, la levure, la cannelle et les pommes épluchées et coupées en petits dés.

Faites fondre le beurre, ajoutez-le au lait, puis mettez l’oeuf, bien mélanger le tout.

Rajoutez ce liquide au précédent mélange et mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Versez dans des moules silicones au 3/4 et faites cuire pendant 20 minutes à chaleur tournante pour moi (au bout de ce temps, vérifiez avec une lame de couteau la cuisson).e

 

Croustillants à la Feta

Ces croustillants sont idéaux pour l’apéro, une entrée ou encore en plat avec une bonne salade. On a aimé.

 

Il vous faut (15 à 20 feuilletés) :

 

– 8 à 10 feuilles de Brick

– 200 g de Feta

– 2 petits oeufs

– 1 oignon

– 2 échalotes

– Huile d’olive

– Sel, poivre

 

Hachez l’oignon et les échalotes, faites les dorer dans une poêle sur feu moyen avec une ou deux c à s d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes en remuant régulièrement.

Dans un bol, battez en omelette les deux oeufs.

Dans un saladier, écrasez la Feta, ajoutez les oeufs battus, mélangez. Salez légèrement, poivrez.

Laissez tiédir dans une assiette les oignons.

Préchauffez le four à 200°C.

Mélangez les oignons au mélange Feta-oeufs.

Coupez en deux les feuilles de brick. Mettez une bonne cuillère à soupe de la préparation à l’extrémité et roulez l’ensemble en pensant à rabattre les bords en cours d’opération. Procédez de la même manière avec toutes les demi feuilles de brick.

Huilez le fond d’un plat à gratin, badigeonnez les croustillants d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau et disposez-les dans le plat. Enfournez une vingtaine de minutes. Surveillez au bout de ce temps, ils doivent être dorés et au toucher croustillant. Sortez-les du four et mettez-les sur du papier absorbant. Servez aussitôt.

Brioche suisse (2ème essai)

Il n’y a pas photo…. même si le premier essai avait été un régal, je dois avouer que le deuxième fût encore meilleur… ma pâte a bien levé lors de la deuxième levée, ce qui n’avait pas été le cas lors du 1er essai.

J’ai laissé lever la pâte au four à 40°C à la première et deuxième levée.

J’ai étalé ma pâte en rectangle et par rapport au premier essai, j’ai coupé mes six brioches seulement après avoir étalé la crème patissière sur la moitié de la pâte, j’ai rajouté les pépites de chocolat et j’ai refermé avec l’autre moitiè. C’est plus propre, plus net !  J’ai également badigeonné les brioches d’un jaune d’oeuf mélangé avec un peu d’eau (pas fait la première fois).

 

 

).j j

 

Placek

Il y avait un moment que je n’avais pas utilisé ma Map, et j’avais envie d’une brioche pour le goûter. J’avais mis cette recette de brioche polonaise dans mes favoris depuis un moment (trouvée sur le blog mes petits choux), ce côté « crumble » sur le dessus m’avait attiré, et il est vrai que c’est très bon, le moelleux de la brioche et le croustillant du « crumble » marchent à merveille !! J’ai ajouté des pépites de chocolat dans l’une. Vous pouvez la réaliser dans votre robot, pas obligé d’avoir une MAP.

 

Pour deux brioches ( 1 carré 20×20 cm et une ronde, moule de 20 cm) :

– 500 gr de farine

– 80 gr de beurre

– 70 gr de sucre

– 250 ml de lait

– 30 gr de levure fraîche (ou 1 sachet de levure déshydratée)

– 1 œuf

– 1 c à c de sel

– des pépites de chocolat (facultatif)

 

Le « crumble » :

– 80 gr de beurre

– 30 gr de poudre d’amande

– 50 gr de farine

– 80 gr de sucre

– 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse (ou de la crème liquide)

 

Délayez la levure dans un peu de lait tiède et une pincée de sucre, laissez reposer 10 minutes.

Mettez tous les ingrédients dans la cuve de la machine à pain (ou dans la cuve du robot).

Sélectionner un programme « pâte » (ou mettre le robot en marche avec un crochet de préférence, vitesse 3, jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois (comptez une quinzaine de minutes)).

Laissez reposer 1h30 pour que la pâte double de volume (si vous n’avez pas de Map, faites doubler de volume dans le four à 40°C).

Au bout de ce temps, mettez la pâte sur un plan de travail fariné (votre pâte est souple et non collante).

Formez deux boules et les étaler, elle se travaille très facilement. Dans l’une insérez les pépites, pétrissez la pâte afin de bien les intégrer, mais pas trop longtemps.

Placez chaque pâte dans les deux moules beurrés et farinés (ou en silicone).

Laissez-les à nouveau reposer, recouverts d’un torchon à l’abri des courants d’air pendant 1 heure (dans le four à 40°C pour moi).

Préparez le « crumble » : mélangez du bout des doigts dans un saladier, le beurre, le sucre, la poudre d’amande et la farine jusqu’à former du « gravier ».

Placez votre crumble au frais.

Préchauffez le four à 180° C.

Badigeonnez la surface de la brioche de crème fraîche et émiettez le « crumble ».

Mettez au four 25 à 30 minutes en surveillant la coloration.

Sortez du four et laissez tiédir avant de démouler. Laissez refroidir sur une grille.

Mini-croissants au magret de canard

oici une petite idée apéro trouvée sur le blog de Mimi que j’avais déjà réalisée une première fois à l’anniversaire de mon père, mais je n’avais pas eu le temps de prendre des photos, c’est pas grave cela m’a permis d’en refaire à nouveau puisque j’avais beaucoup aimé (les invités aussi !).

Je me suis donc régalée deux fois !!

Cliquez sur le lien ci-dessus et vous aurez plus de détails sur la réalisation, pour ma part, je n’ai pas utilisé le croissant-party puisque je ne l’ai pas !

Pour 16 minicroissants :

– 1 pâte feuilletée pur beurre

– 16 tranches de Magret de canard fumé

– 1 pot de chèvre à tartiner

– 1 jaune d’oeuf pour la dorure (je ne l’ai pas fait d’où leur pâleur)

– des graines de Pavot (facultatif)

 

 

Préchauffez le four à 190°C.

Déroulez la pâte feuilletée, étalez du chèvre à tartiner.

Découpez la pâte en partant du centre vers les bords (8 parts de chaque côté.

Disposez une tranche de magret de canard sur chaque triangle.

Posez une feuille de papier sulfurisé ou en silicone sur la grille froide du four.

Roulez les croissants et disposez-les au fur et à mesure sur la feuille de cuisson, puis dorez-les avec le jaune d’oeuf délayé dans un peu d’eau. Parsemez de graines de Pavot et réservez au frais 15 mn minimum (oups, je ne l’ai pas fait non plus).

Enfournez pour 20 mn environ (selon votre four). Dégustez tiède ou froid.j

 

 

Mini-muffins aux Mars

Aujourd’hui je vous propose ces gourmandises. J’avais quelques Mars qui trainaient dans mon placard, si si on arrive parfois à ne pas tout dévorer !! et j’ai donc cherché une recette à faire avec, et je suis tombée chez Chef Nini ici. Pour tout vous dire, à la sortie du four cela ne paie pas de mine, mais j’étais prévenue de « l’apparence » de ces muffins, sachant qu’en cuisant cela fait des « cratères ». Quant au goût et bien j’ai été surprise, bien sûr ce petit goût caramélisé-chocolaté est délicieux mais je n’ai pas retrouvé le goût du Mars. En tout cas j’en referai c’est sûr.

 

Il vous faut :

 

– 4 barres de Mars

– 220g de farine

– 50g de sucre

– 2 œufs

– 1/2 sachet de levure chimique

– 15 cl de lait

– 8 cl d’huile (tournesol pour ma part)

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre et la levure ensemble.

Dans un autre saladier, mélangez les oeufs, le lait et l’huile.

Versez ce mélange sur les aliments secs.

Fouettez pour rendre le mélange homogène.

Ensuite coupez les Mars en petits morceaux et incorporez-les à la préparation précédente.

Versez la préparation dans les mini-moules à muffin et enfournez pour 20-25 min.h

Brioche

Une bonne brioche pour votre petit déjeuner ou goûter. Une recette qui est depuis longtemps dans mes favoris et que j’avais trouvé chez Aurélie. J’ai rajouté du sucre car je dois avouer que j’aime pouvoir la manger « nature » sans forcément rajouter de confiture ou pâte à tartiner pour la rendre meilleure !

Ingredients
  1. – 500 g de farine
  2. – 2 oeufs battus + lait = 30 cl le tout (300 ml ou 300g) voir conseil plus bas
  3. – 70 g de sucre en poudre (pour ma part 100 g)
  4. – 1 c à c de sel
  5. – 90 g de beurre mou (coupé en petits morceaux)
  6. – 2 c à c de levure déshydratée ou 1/2 cube de levure fraîche de boulanger émiettée
  7. – Sucre en grains
Preparation
  1. Mettez la farine, le sel, les oeufs battus + lait, le sucre, et la levure dilué au préalable dans un peu de lait tiède, en terminant pas le beurre dans la MAP ou votre robot.
  2. Pour la MAP choisissez le programme « pâte » ou faites tourner le robot au moins 10 minutes à petite vitesse et laissez lever 30 à 45 minutes dans un endroit chaud sans courant d’air sous un torchon (personnellement je mets au four à 35-40°C).
  3. Mettez votre brioche dans un grand moule à cake chemisé d’une feuille de papier sulfurisé, parsemez de sucre en grains puis laissez à nouveau lever 1 heure.
  4. Préchauffez le four à 180°C (chaleur tournante pour moi).
  5. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez la brioche avec du lait sucré ou un jaune d’œuf battu.
  6. Faites cuire 20 à 25 minutes à 180°C, (j’ai laissé 30 à 35 mn pour ma part, cela dépend de votre four). Sortez la une fois qu’elle est dorée.
  7. Faites refroidir sur une grille et dégustez.
Conseil(s)
  1. Il est important que la levure ne rentre pas directement en contact avec le sel lorsque vous intégrez les ingrédients dans votre map ou robot, et pour diluer la levure du lait tiède, pas chaud. Sinon votre levure ne serait plus active.
  2. On m’a demandé de préciser les 2 oeufs battus + lait = 30 cl, il est vrai que cela peut ne pas paraitre si évident que cela, donc j’explique : nous avons besoin de 30 cl de liquide (oeufs+lait), il faut donc battre les oeufs et y ajouter le lait jusqu’à obtenir les 30 cl (300ml) ou pesez le tout jusqu’à obtenir 300 g.

Pains au lait

Cette recette nécessite d’avoir un robot, car il faut au moins 10 mn de pétrissage, de plus la pâte est très collante, ce qui n’est pas pratique du tout pour leur donner une forme, mais si vous êtes courageux, le robot n’est pas indispensable. Cette recette est tirée du livre « Les petites toques Lenôtre au fournil ». Ces pains au lait sont très bons. Le jour même, ils sont croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, le lendemain ils avaient bien sûr un peu rassis, mais grillés c’est un régal.

 

Pour une dizaine de pains au lait :

250 g de lait

450 g de farine (de préférence T45, indiqué sur la recette, moi je n’en avais pas)

15 g de levure boulanger fraîche

70 g de sucre

1 belle c à c de sel

30 g de beurre ramolli

Commencez par diluer la levure dans un peu de lait tiède. Mettez-la dans la cuve de votre robot avec le reste du lait, mélangez bien.

Ajoutez 250 g de farine, mélangez jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse.

Recouvrez la cuve avec un linge et laissez reposer 15 minutes. Puis, ajoutez le sucre, le reste de la farine, le sel et le beurre. Pétrissez à vitesse minimum pendant 4 minutes, puis 6 à 8 minutes à vitesse moyenne (la pâte doit se décoller des parois de votre cuve).

Déposez votre pâte sur un plan de travail fariné. Farinez légèrement le dessus de votre pâte et déposez un linge dessus. Laissez reposer 45 minutes. Elle va doubler de volume.

Découpez ensuite des pâtons et formez des petites boules que vous allongez (ce qui est vraiment difficile car la pâte est collante donc on fait comme on peu) et que vous déposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez les maintenant fermenter pendant 45 mn à 1 heure. C’est à ce moment là que c’est le plus facile pour leur donner une forme, il faut faire attention malgrè tout de ne pas trop les manipuler, mais sur la plaque au bout de ce temps, on leur donne une forme plus jolie.

Badigeonnez-les d’un jaune d’oeuf battu ou de lait sucré, incisez des petits épis à l’aide d’un ciseau, sur le côté des pains. Mettez la plaque au four, préchauffé à 160°C, pendant 20 à 25 minutes. Laissez les refroidir sur une grille, dégustez.

Brioche au sucre perlé

Cà y est, j’ai ma machine à pain. Je suis super contente, il  y a un moment que j’en voulais une, ça travaille pour vous, c’est pas beau ! J’ai déjà fait une brioche, un pain blanc, un pain de mie mais je voulais essayer avec une cuisson hors machine. J’avais vu des recettes par ci par là, et pour cette fois-ci j’ai opté pour une recette trouvée chez Joséphine. Cette brioche est effectivement très bonne, mes loulous étaient heureux et avec du nutella au petit déjeuner, nous nous sommes régalés.

  • Ingrédients (pour une grosse brioche dans un moule rond ou un cercle à pâtisserie, posé sur une feuille de silicone de 21cm de diamètre environ) :
  • 1 œuf (moyen)
    225 gr de lait
    70 gr de beurre
    60 gr de sucre blanc
    420 gr de farine T45 (j’ai utilisé de la T55)
    1 sachet de levure déshydratée
    sucre perlé (rayon sucre en GMS)
  • Mettez tous les ingrédients, (sauf le sucre perlé) levure en dernier, dans la cuve de votre machine à pain et lancez le programme pâte (1h30 pour moi).
  • Pour les plus courageux, vous pouvez la faire à la main ou également au robot (mettez la levure en dernier, il ne doit pas rentrer en contact direct avec le sucre, faites pétrir de façon très lente jusqu’à avoir une pâte homogène et lisse, puis laissez-la lever au moins une heure dans un endroit à l’abri des courants d’air, perso, je mets dans le four à 35°C).
  • Sortez la pâte et étalez-la en rectangle en l’aplatissant avec la paume de la main (ou avec un rouleau à pâtisserie).
    Parsemez de grains de sucre et roulez la pâte de façon à obtenir un gros boudin.
    Coupez ce dernier en morceaux (pour ma part cinq) et les disposer dans le moule.
    Laissez lever la pâte encore 1 heure-1 heure 15 environ (dans le four à 35°C pour ma part).
    Préchauffez le four à 180°C (th. 6).
    Badigeonnez la brioche de lait et parsemer à nouveau de grains de sucre.
    Faites cuire 25 à 30 minutes selon coloration.

Chinois au Nutella

Voici un petit moment que je n’ai pas publié de recette, et je reviens aujourd’hui avec cette brioche au nutella qui a régalé tout le monde. Idéal pour le petit déjeuner ou le goûter, j’ai trouvé la recette sur le blog trop gourmand d’Amélie Confessions d’une gourmande.
J’ai utilisé la chaleur tournante et ma brioche a très vite doré, j’ai donc baissé le thermostat.

Il vous faut :
100ml de lait
100g de beurre ramolli
2 oeufs battus en omelette
50g de sucre
1/2 c à c de sel
400g de farine T45
1 sachet de levure boulangère

Mettez l’ensemble des ingrédients dans votre MAP (ou robot) dans l’ordre ci-dessus et lancez le programme pâte. Prolongez la levée dans la machine éteinte si la pâte n’a pas doublée de volume.
Etalez la pâte en rectangle sur un plan de travail bien fariné. Etalez généreusement sur toute la surface du nutella.
Roulez la pâte de façon à obtenir un gros boudin.
Coupez le boudin en plusieurs morceaux de parts égales que vous disposez dans un moule en silicone ou dans un moule à manqué recouvert de papier sulfurisé.

Laissez de nouveau doubler de volume (un peu plus d’une heure).
Badigeonnez le chinois avec un mélange de sucre et de lait et enfournez dans un four préchauffé à 180°C pour environ 10 minutes  puis baissez le four à 155°C pendant une quinzaine de minutes (chaleur tournante).

Brioche « Père Noël »

J’espère que vous avez tous passé de bonne fêtes de Noël, et que vous avez été gatés !
L’année dernière, j’avais réalisé pour mes garçons le gâteau au chocolat père Noël, et lundi en visitant les blogs des copinautes je suis tombée sur cette brioche, que j’ai trouvée géniale. Avec ma machine à pain, elle se réalise en deux, trois mouvements, et elle est bonne, surtout le jour J. Je suis assez fière de moi pour une première car au début je ne pensais pas que cela ressemblerait à un père Noël !!
Je vous mets le lien où j’ai trouvé cette recette avec les explications chez Aurélie et vous donne la recette de la brioche qui a bien levé.

Il faut :
– 500 g de farine T 45

– 1 oeuf

– 250g de lait

– 1 cuillère à café de sel

– 1 sachet de levure de boulanger

– 3 c à s 6 c à s de sucre

– 70g de beurre

– 2 raisins secs

– 1 œuf

– un peu de lait

– colorant natuel rouge

Dans la cuve de votre MAP (ou votre robot), déposez tous les ingrédients sauf le beurre. Lancez le programme pâte.

Quand la pâte est formée, ajoutez le beurre coupé en dés. Laissez poursuivre le programme.

Quand celui-ci est terminé et que la pâte a bien levée, sortez le pâton, dégazer et formez votre brioche.

Pour faire la brioche, il faut séparer votre pâte en 2 ( ¼  et ¾).

Formez la base du père Noël en forme d’ovale avec le haut plus allongé et rabattez le haut sur le côté pour former le bonnet.

Séparez la pâte restante en 2. Etalez une partie en rectangle. Formez 2 boules (une pour le nez et une pour le pompon) et 2 boudins (pour la bordure du chapeau et la moustache)

Faites des lanières dans la partie basse de la base pour faire la barbe. Faire des lanières avec le rectangle (jusqu’à 1 cm du haut) puis poser ce rectangle sur la barbe. Tortillez les lanières entre elles.

Posez les boules au bout du chapeau et sur le nez. Mettre 2 raisins secs pour les yeux. Posez un boudin pour la bordure du chapeau. Coupez le second boudin en 2 dans la longueur et le tortillez légèrement puis le poser sur la moustache.

Laissez pousser 45mn, badigeonnez tout sauf le chapeau. Enfournez 25mn à 180°. Coloriez à l’aide du pinceau le chapeau, le nez avec le colorant rouge. Laissez refroidir.

 

Suisse

Lorsque nous nous arrêtons dans une boulangerie-pâtisserie avec mon mari, nous avons nos petites habitudes, moi généralement je me régale avec un croissant pur beurre ou un pain au chocolat et lui aime prendre « un suisse », vous savez cette viennoiserie fourrée de crème patissière et de pépites de chocolat. Alors pour lui faire plaisir, j’ai réalisé cette recette que j’avais repérée chez Amélie du blog « confessions d’une gourmande ». Pour ma part, il y avait bien longtemps que je n’en avais pas mangé, et je me suis régalée, quant à mes zhoms, je n’ai entendu que des « Mmmmmmh, mmmmmmh….. »

Pour 6 suisses :
– 300 g de farine
– 1 c à c de sel
– 1 c à c bombée de levure boulangère
– 12 cl de lait tiède
– 40 g 50 g de sucre
– 100 g de beurre mou
– 1 oeuf (pour la dorure) moi j’ai utilisé un peu de lait sucré, la prochaine fois j’utilise l’oeuf pour qu’ils soient plus joliment dorés

Pour la crème pâtissière :
– 1/2 l de lait
– 4 jaunes d’oeuf
– 140 g 120 g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé (j’ai mis à la place qques gouttes d’extrait de vanille)
– 60 g de farine

La pâte
Mettez dans la cuve de votre MAP (ou votre robot et laissez « pétrir » 10 mn) le lait, le sel, le beurre, le sucre, la farine et la levure dans cet ordre et lancez le programme « pâte ». Si elle n’a pas assez levé, mettez-la une demi-heure dans le four à 40°C.
La crème patissière
Fouettez les jaunes d’oeuf avec le sucre, l’extrait de vanille ou le sachet de sucre vanillé, puis ajouter la farine.
Faites bouillir le lait.
Versez le lait bouillant sur le mélange oeufs/sucre/farine sans cesser de fouetter.
Remettez sur le feu et continuez de fouetter jusqu’à épaississement sur feu moyen (c’est un peu long, on a l’impression d’avoir juste une crème anglaise et donc de consistance assez liquide mais avec de la patience, elle va continuer à épaissir).
Faites bouillir une minute en fouettant.
Laissez refroidir la crème.
Assemblage :
Lorsque la pâte est prête, la dégazer et étalez un grand rectangle au rouleau.
Découpez de grandes bandes, déposez sur une moitié de chaque bande, des cuillérées de crème pâtissière et des pépites de chocolat puis pliez en deux le rectangle, c’est à dire en rabattant le côté sans crème pâtissière sur la partie qui en contient, afin d’enfermer la garniture (je n’ai pas « soudé » les bords, ce n’est pas nécessaire).
Laissez lever 30 minutes dans un four préchauffé à 40/45°C avec un bol d’eau.
Sortez les suisses, préchauffez le four à 200°C, dorez les petits pains avec un jaune d’oeuf et un peu d’eau.
Lorsque le four est arrivé à température, mettez les suisses pour 10 à 15 minutes de cuisson selon votre four (les sortir lorsqu’ils sont bien dorés). Laissez refroidir sur une grille. Mangez-les à température ambiante.

Il n’y a pas photo…. même si le premier essai avait été un régal, je dois avouer que le deuxième fût encore meilleur… ma pâte a bien levé lors de la deuxième levée, ce qui n’avait pas été le cas lors du 1er essai.
J’ai laissé lever la pâte au four à 40°C à la première et deuxième levée.
J’ai étalé ma pâte en rectangle et par rapport au premier essai, j’ai coupé mes six brioches seulement après avoir étalé la crème pâtissière sur la moitié de la pâte, j’ai rajouté les pépites de chocolat et j’ai refermé avec l’autre moitiè. C’est plus propre, plus net !  J’ai également badigeonné les brioches d’un jaune d’oeuf mélangé avec un peu d’eau (pas fait la première fois).