Pour préparer un repas sans gluten, il est important d’utiliser une farine spécifique. Le blé en particulier contient du gluten, mais il existe aussi d’autres types de farines qui n’en possèdent pas. Quels sont donc les produits sans gluten à favoriser et les types de farines à éviter ? Quels sont les substituts de cette farine qui contient du gluten ?

Pourquoi faut-il éviter le gluten ?

Le gluten est un mélange de protéines ajouté à la farine avec de l’eau. Cette mixture lui donne la propriété de devenir collant, c’est pourquoi il est aussi appelé gluten protéique.

De nos jours, il est possible de préparer une pâte à pain ou à tarte sans utiliser de blé. La farine sans gluten peut faire l’affaire. Les personnes qui souffrent d’une intolérance à cette protéine ne doivent pas en consommer, car son entrée dans l’organisme pourrait engendrer des maladies comme des urticaires et des eczémas. Il faut alors utiliser de la farine à base de grains sans gluten.

Les personnes manifestant une allergie doivent avoir recours à des farines sans gluten. Il existe de multiples recettes exemptes de gluten qui sont consultables via internet. D’autres aliments sont aussi à éviter pour ces types de personnes. Par exemple, les fruits à coque, les chocolats, les biscuits et les céréales à base de blé.

Il existe quelques types de farines comme celles fabriquées à partir de grains sans gluten qui pourront être utilisées en alternative. Vous pouvez également opter pour des pseudo-grains. Ces derniers sont des fruits céréaliers qui n’appartiennent pas aux véritables espèces céréalières telles que le seigle, l’orge ou l’épeautre. Les graines de pseudo-céréales contiennent également de l’amidon et des protéines, mais elles n’ont pas la capacité de « coller », ce qui est inhérent à la farine.

Quelles sont les variétés de farines qui ne contiennent pas de gluten ?

Naturellement, il existe des types de farine sans gluten, en partie à base de céréales et en partie de pseudo-céréales ou d’autres alternatives complètement différentes qui peuvent être utilisées à la place de la farine.

Les types de millet, dont la farine milo également appelée sorgho, qui peut également être utilisée en tant que farine sans gluten. Le millet a un goût de noisette et est légèrement sucré. Le millet est facile à utiliser pour la préparation de pain et de muffins, mais il doit toujours être associé avec d’autres farines sans gluten pour obtenir la pâte souhaitée. La farine de millet brun et de millet doré est utilisée en petites quantités en tant que mélange pour les recettes de pain.

Le soja contient beaucoup de protéines et a un léger goût de noisette. Étant donné que son goût n’est pas vraiment apprécié de tous, il doit donc être mélangé à d’autres farines. La farine de soja peut faire monter des pâtes et peut donc être utilisée pour faire du pain. Il peut aussi être un substitut d’œuf pour les recettes de gâteaux végétaliens. Bien que le soja a une teneur élevée en matières grasses, il doit être conservé dans un endroit frais et doit être consommé rapidement.

La farine de banane, légèrement verdâtre et moulue à partir de bananes séchées, a un bon effet collant et est parfaite pour les viennoiseries et les gâteaux ou même pour les garnitures de pudding. Pour cela, au moins 30 cas de farine conventionnelle peuvent être remplacés dans la recette. Pour faire des crêpes, il est possible d’utiliser cette farine à 100 %. Elle a un goût sucré et s’harmonise parfaitement avec les arômes de vanille. Elle contient des fibres et des minéraux importants. Lors de votre petit-déjeuner, il faut opter pour une alimentation sans gluten.

La farine de riz (riz brun ou blanc) est autant une autre option pour ne pas avaler de la farine sans gluten. La farine de riz complet ou brun est obtenue à partir du riz naturel qui n’a pas été moulu au préalable et contient plus de vitamines, de fibres et de minéraux que la farine de riz blanc. Elle peut être mélangée à des farines sans gluten et utilisée pour la fabrication de biscuits, de muffins et de cakes. Elle est particulièrement sucrée et est bien adaptée pour lier la pâte. Contrairement à son nom, elle a un goût neutre.

La gomme de caroube (E410) est un merveilleux liant pour le pain, il doit donc toujours être utilisé en combinaison avec d’autres farines. La gomme de caroube est extrêmement hydrofuge, sans goût et convient donc à tous types de pâte. L’enveloppe de graines de caroube, également appelée fibre Husk, gonfle en combinaison avec l’eau et permet ainsi la production de gâteaux et de pains juteux, mais elle doit être fusionnée avec d’autres farines.

Le pseudo-grain d’amarante était déjà connu par les anciens Aztèques, Incas et Mayas. L’amarante contient une forte proportion de fer, de calcium, de magnésium, de zinc et de protéines, ce qui complète parfaitement la cuisine végétalienne en particulier. L’amarante a un léger goût de noisette et un peu terreux ; elle peut être transformée en un mélange de farine (ajout de gomme de caroube, par exemple, avec pas plus de 10% d’amarante) lorsqu’elles sont moulues en pain, en pâtisseries, en crêpes, en tartes et en nouilles.

Le Chia fait également partie des pseudo-céréales et contient de nombreux protéines et minéraux, ainsi que de la vitamine A et des acides gras sains. Les graines de chia sont enrichies de liquide et gonflent pour former un gel élastique qui peut être utilisé comme agent liant dans le pain, les crêpes et les gâteaux, mais toujours en combinaison avec d’autres variétés de farine. Toutefois, la consommation de la graine de chia ne doit pas dépasser de 15 g par jour, car les études sur la santé à long terme font encore défaut et il n’est pas certain qu’elles ont un effet anticoagulant. Par exemple, elles peuvent être risquées pour les personnes souffrant d’hypotension.