Le lait est considéré comme un élément fondamental de notre alimentation. Bien que, selon certains experts en nutrition, ce type de boisson puisse être presque nocif pour la santé, si l’on considère que la majorité des personnes sont, à l’âge adulte, intolérantes à cette nourriture. Dans cet article, nous indiquons clairement les principales différences entre le lait entier et le lait écrémé.

Lait entier

Le lait entier est une boisson riche en matières grasses et est nettement plus nutritif que le lait écrémé. Le lait entier a une teneur en matière grasse qui n’est jamais inférieure à 3,5 %. En effet, elle ne subit pas le processus de centrifugation qui élimine les graisses. C’est une boisson moins digeste que le lait écrémé, mais elle est plus savoureuse au palais. Le lait entier est caractérisé par les protéines, la provitamine A, B1, B12 et le phosphore, qui sont la panacée pour l’organisme. En général, il est riche en protéines et en vitamines, ainsi qu’en sels minéraux. Il est recommandé aux enfants, aux adolescents et aux femmes de 24 à 45 ans, ainsi qu’à tous ceux qui pratiquent régulièrement des activités sportives. D’après les tableaux des valeurs nutritionnelles figurant sur les emballages, on peut lire que 100 g de lait entier contiennent 3,1 g de protéines. Il s’agit notamment de la caséine et de la lactalbumine.

Le rayon de lait entier s’est bien développé aujourd’hui. Ce qu’il faut dire avant tout, c’est que le lait entier n’est pas recommandé si l’on souhaite garder sa ligne ou maigrir. Sachez qu’un litre de celui-ci contient environ 35 g de protéines, 1200 mg de calcium et 50 g de glucides. Par ailleurs, le produit est riche en matières grasses et contient en moyenne 36 g de lipides par litre de lait. Il a également un taux élevé de calcium et de vitamines A, B12 et D indispensables pour avoir des os solides et limiter le risque d’ostéoporose. Pour profiter pleinement des qualités gustatives du lait entier, optez pour le lait frais pour la simple raison que ce dernier a subi un traitement thermique moins agressif. Il préserve mieux ses qualités, ses composés et surtout ses goûts. En termes de goût donc, c’est lui qui remporte la palme. Le seul souci est qu’il se conserve en moyenne seulement une semaine au réfrigérateur. En revanche, le lait entier UHT ne perd presque en rien de ses qualités avant 9 mois à température ambiante. Mais il convient de le consommer avec modération, sinon il peut créer des problèmes de santé. Comme il apporte une importante quantité de matières grasses à l’organisme, c’est le lait le plus calorique. Un litre renferme près de 700 kilocalories. Raison pour laquelle sa consommation est déconseillée lors d’un régime minceur.

Lait écrémé

Le lait écrémé est sans matière grasse. Il est fabriqué par un procédé appelé centrifugation. Ce processus permet d’éliminer les particules les plus lourdes, matière grossière et une partie des cellules somatiques qui se déposent au fond et sont éliminées. Les parties les plus légères sont séparées écrémage. Le lait écrémé est presque sans matière grasse : le taux moyen est inférieur à 0,3 %. L’écrémage est effectué à une température d’environ 55 °C. Cette condition thermique permet la séparation complète de la partie grasse, c’est-à-dire la crème. Plus le processus de centrifugation est long, meilleure est la séparation de la partie grasse du lait. C’est un aliment considéré comme diététique et indiqué pour les personnes qui veulent introduire peu de calories à partir de l’administration de la boisson. Le lait écrémé est également indiqué pour les sujets qui ont des problèmes d’hypercholestérolémie. Il contient peu de vitamines A et D liposolubles.

Lait partiellement écrémé

Le lait peut également être partiellement écrémé. Il est indiqué lorsque le pourcentage de graisse se situe entre 1,5 et 1,8 %. Les données et les valeurs se réfèrent au lait de vache normal ou au lait de vache. Il est également possible de boire des boissons alternatives comme le lait de chèvre. Ou végétale, comme le riz ou le lait de soja, généralement choisis par les végétaliens et les végétariennes.

Que choisir entre lait demi-écrémé et lait écrémé ?

Sa forme demi-écrémée apporte la même quantité de protéines, de calcium et de glucides que le lait entier. Mais la différence se trouve dans sa teneur en lipides qui reste plus faible. En effet, près de la moitié de ses matières grasses ont été éliminée, d’où d’ailleurs son appellation. Ceci dit, 1 L de lait demi-écrémé se compose en moyenne de 15 g de lipides. Le lait écrémé, quant à lui, ne renferme presque aucun lipide, car il n’en reste qu’un gramme pour un litre. C’est donc la forme à privilégier pour ne pas prendre du poids. À la place d’un lait entier qui est beaucoup plus gras, il vaut mieux choisir le lait écrémé ou demi-écrémé. Ceux-ci sont moins riches en matières grasses et moins caloriques. On différencie ces types de lait par la couleur de leur bouchon. Ainsi, le rouge correspond au lait entier. La couleur bleue, en revanche, est destinée au demi-écrémé et le vert au lait écrémé. Voilà un moyen facile de reconnaître immédiatement le lait que vous recherchez. À noter que même si le lait entier contient une bonne quantité de matières grasses, il a toutefois subi un écrémage. Tous ceux proposés sur le marché sont des produits reconstitués. Ainsi, ils sont tous débarrassés de leur matière grasse, mais juste avant la mise en bouteille, on rajoute des quantités différentes de crèmes pour avoir ces types de lait.

En quoi le lactose est-il si important pour notre organisme ?

Le lactose, c’est la principale source glucidique de tous les laits. Et, on va en trouver à peu près dans tous les laits, sauf dans le lait de jument, qui est le moins calorique et qui contient moins de lactose que les autres. Mais ce lactose est très important, il va nous permettre d’avoir des sucres rapidement disponibles pour l’organisme. Et qui vont être utilisés dans nos mouvements quotidiens, nos déplacements, notre activité physique que nous faisons au cours de la journée.

Quelles sont les vitamines que l’on retrouve dans les différents laits ?

On va trouver par exemple de la vitamine C bien sûr. et de la vitamine B. Le lait de brebis contient jusqu’a deux fois plus de vitamine B que les autres laits. Et, il a des concentrations en vitamines presque toutes supérieures au lait de vache. Par contre, il y a parfois des insuffisances. Par exemple, le lait de chèvre est caractérisé par une faible teneur en folates, qui est la vitamine B9. Cette vitamine là va être beaucoup plus importante dans le lait de brebis.