La viande contient des nutriments importants. Cependant, une consommation importante peut être problématique pour notre santé.

Quelle quantité de viande faut-il consommer ?

La viande fait partie des aliments consommés quotidiennement en France, et cela à une quantité importante. Toutefois, de plus en plus de personnes viennent à réduire consciemment leur consommation de viande, ou même de l’éviter en devenant végétariens, végétaliens et flexitariens. Malgré, la France consomme toujours plus de viande que ce qui est recommandé. D’après les statistiques fournis par le ministère de l’Agriculture, une personne consomme près de 87,5 kilogrammes de viandes par an, dont 32 kg de la viande de porc, 23 kg de la viande bovine, 29 kg de volaille et 3 kg d’ovins (estimation). Selon des experts cela en est de trop, en effet, pour une alimentation saine, il est recommandé de ne pas consommer plus 300 à 600 grammes de viandes et de saucisses par semaine. Cela correspond à 31 kilogrammes par habitant par an.

Avoir une alimentation saine et équilibrée en consommant la viande

Quiconque souhaite avoir une alimentation équilibrée ne doit pas se passer complètement des animaux. Du fait que la viande contient des nutriments indispensables au corps humains, comme des protéines de haute qualité et des minéraux comme le fer, le zinc et le sélénium. Mais comme souvent, tout dépend de la bonne quantité. Les saucisses contiennent généralement beaucoup de graisse, avec le surplus de graisse rajouté lors de la préparation (friture ou panure), il est conseillé de n’en consommer que peu. Le degré de malaise dépend également de la quantité d’exercice que l’on fait ; si on consomme plus de graisse que d’énergie, il est très facile de passer la barre de la balance et être en surpoids.

La viande contient également du cholestérol, qui peut favoriser les maladies cardiovasculaires. Les purines, qui sont également contenues dans la viande, augmentent l’acide urique dans le sang et peuvent déclencher une crise de goutte. Les personnes qui consomment beaucoup de viande rouge peuvent augmenter aussi leur risque de cancer du côlon.

La viande rouge comprend la viande et les produits à base de viande de bovins, d’ovins, de caprins ou de porcins. La consommation de viande blanche, comme la volaille, n’est pas associée à un risque plus élevé de cancer.

Pour une consommation plus responsable de la viande

Le bœuf, le veau et le porc sont les principaux consommés en France. En revanche, si leur consommation tente à baisser durant les deux dernières décennies, la consommation de la volaille reste constante.

Tous ceux qui aiment peuvent s’en passer. La viande n’est pas un must en matière de nutrition. En effet, dans un régime sans viande, les protéines proviennent d’aliments végétaux tels que les haricots, les lentilles, les céréales, le lait et les produits laitiers. Les besoins en vitamines et en minéraux peuvent également être couverts à condition d’inclure du lait et des produits laitiers et de suivre un régime alimentaire complet et varié. Il est important de combiner consciemment les légumes, les fruits, les produits complets, les légumes secs et les huiles et noix sélectionnées. Un régime végétarien présente également des avantages écologiques. En effet, l’agriculture est responsable d’environ un cinquième des émissions totales de gaz à effet de serre, la production animale représentant la plus grande part. Dans l’ensemble, l’élevage de volaille, c’est-à-dire de viande blanche, est considéré comme la méthode de production de viande la plus respectueuse du climat par rapport à la production de porc et de bœuf.

Comment bien consommer et préparer la viande

Ceux qui, malgré tout, ne veulent pas se passer de viande devraient plutôt la manger en accompagnement de légumes, de salade, de pommes de terre et de pâtes – et non pas comme élément principal d’un repas. Par exemple, une bolognaise n’est pas forcément composée uniquement de viande, les carottes, les oignons, les tomates, les champignons et les poivrons constituent une alternative plus saine. Aussi, une  boulette de viande peut être étirée en ajoutant des légumes.

Lorsqu’ils préparent de la viande, les cuisiniers amateurs doivent également faire attention à certaines choses : il est idéal de faire bouillir la viande ou la faire frire avec un peu d’huile. Lorsque vous faites frire la viande, veillez à ce qu’elle soit modérément dorée. Si la viande est grillée ou frite pendant longtemps, il peut en résulter des substances considérées comme cancérogènes. Par conséquent, il est nécessaire de  couper généreusement les zones brûlées et de ne pas les manger. Il est recommandé de ne pas griller ou frire de la viande salée ou des produits de viande salée, car cela produit des substances nocives.

Où trouver de la bonne viande ?

Que ce soit chez le boucher, au supermarché, au marché hebdomadaire ou chez l’agriculteur, on trouve de la bonne viande partout. Mais il est souvent difficile à reconnaître pour les consommateurs, surtout s’ils apprécient un meilleur élevage. L’un des moyens est de prêter attention à la qualité biologique. Il existe des races dont la viande est particulièrement bonne.

Soit dit en passant, la valorisation d’un élevage adapté aux espèces n’est pas nécessairement une question de prix. Un morceau de viande bon marché provenant d’un animal élévé de manière adaptée à l’espèce, est tout autant de bonne qualité.