Le touriste n’est pas seulement celui qui va dans un endroit, il visite les principaux monuments, il prend peut-être un égoïsme et puis il part. Le tourisme, c’est la vie, c’est-à-dire s’immerger pleinement dans la vie quotidienne des lieux que l’on visite. La gastronomie et le vin font partie de ces expériences qui permettent de mieux comprendre, connaître, vivre et aimer un lieu. Parlons donc de la cuisine romaine et des meilleurs plats à déguster lorsque vous êtes en vacances dans la ville éternelle.

Rome est une ville formidable où vous pouvez tout trouver, y compris de la nourriture. Il existe en effet de nombreux lieux multiethniques qui reflètent également le développement de la ville et l’accueil des Romains. Cela n’enlève rien au charme et à l’intérêt que suscitent les plats typiques de la cuisine romaine. Et apprendre à aimer Rome avec toutes ses beautés, pas seulement monumentales, en s’asseyant à table et en demandant une des spécialités locales est certainement une occasion à ne pas manquer.

Cuisine romaine : La carbonara

Il est difficile de se décider sur un seul plat de la cuisine romaine, mais la carbonara est certainement l’un de ceux auxquels on ne peut pas renoncer. Les origines de ce plat sont très discutées, ainsi que la façon de le préparer. Il existe de nombreuses imitations (et aberrations) de ce fondateur de la cuisine romaine. Pour goûter la vraie carbonara avec du guanciale, des spaghettis et du pecorino, il faut donc se rendre dans l’un des lieux historiques de la ville.

Cuisine romaine : Le puntarelle

Vous ne pouvez pas manquer les légumes et sur les tables des Romains, les puntarelle (pas par hasard appelée “alla romana”) sont le maître. Ce sont des pousses de chicorée préparées de façon très simple : huile, anchois et ail. Un plat frais et nutritif idéal comme accompagnement et pour accompagner n’importe quel plat secondaire, qu’il s’agisse de viande ou de poisson.

Cuisine romaine : la pinsa

Tout le monde connaît la pizza napolitaine, mais à Rome, il y a la pinsa romaine. Originaire de la Rome antique, la pinsa était un plat typique des paysans qui la préparaient avec un mélange de différentes céréales (épeautre et orge surtout). Aujourd’hui, c’est un plat très populaire qui est redécouvert et préparé également avec des assaisonnements très riches et variés. La raison ? Parmi les caractéristiques de la pinsa romaine, outre la friabilité et le parfum, il y a la haute digestibilité. Cela est dû aux techniques de maturation et de levage de la pâte qui en font un plat exquis à déguster à tout moment.

Cuisine romaine : Archokes

À Rome, on trouve deux versions de l’artichaut : alla romana et alla giudia. L’artichaut dit romain a la particularité de ne pas avoir de poils et d’épines internes et cette particularité lui donne un goût unique. Ils sont préparés avec de l’ail, du poivre, du sel et de la menthe pour un plat symbolique de la cuisine de la ville. A côté de cette version a également été développée celle de “alla giudia”, née à l’intérieur du ghetto juif. Les artichauts “alla giudia” sont frits dans de l’huile chaude et sans aucune sorte de chapelure.

Cuisine romaine : Saltimbocca

Nous terminons ce voyage par les meilleurs plats typiques de la cuisine romaine en parlant d’un second plat de viande : le saltimbocca. On les appelle “saltimbocca alla romana” même si les premières attestations de ce plat ne sont probablement pas capitoline. Les saltimbocca sont des tranches de veau qui sont préparées avec du jambon cru et de la sauge et cuites avec du vin blanc et du beurre. Difficile à dire, impossible à oublier après les avoir dégustés.