La couronne de Francfort, avec sa forme ronde et sa couverture fragile, est l’image d’une couronne des empereurs allemands, qui est destinée à commémorer Francfort-sur-le-Main comme site de couronnement.

Il y a aussi les cerises, qui symbolisent les rubis.

Il a été créé vers 1735 et la plus ancienne recette conservée date du début du XXe siècle.

Dans le monde anglophone, le gâteau est donc également appelé “Frankfurt Crown Cake”, alors qu’en français, il est connu sous le nom de “Couronne de Francfort”, Frankfurter Krone.

Couronne de Francfort d’après la recette de grand-mère

La recette suivante ne date pas du début du XXe siècle, mais seulement du milieu de celui-ci.

La meilleure d’entre elles l’a obtenue de sa marraine Hannelore (heureusement encore bien vivante), qui lui a permis de manger ce gâteau de fête populaire dès son plus jeune âge.

La crème au beurre, dont il faut beaucoup, est très importante.

Comme pâte, vous pouvez utiliser soit une masse de sable, de viennoiserie ou de génoise.

L’ensemble du gâteau fini est décoré de noisettes cassantes.

En ce qui concerne les cerises du ventre, j’ai immédiatement pensé à la savoureuse alternative des “cerises Amarena”.

Elles sont beaucoup plus foncées que les cerises normales et ne passent pas facilement pour des “rubis”.

Mais ils ont bien meilleur goût.

Veuillez noter : D’abord, le pudding pour la crème au beurre doit être cuit et refroidi ! – Il est également conseillé de faire cuire le gâteau lui-même la veille.

Les quantités indiquées se réfèrent à une couronne de Francfort d’un diamètre de 26 centimètres *)

Ingrédients

La pâte

* 6 œufs

* 200 g de sucre

* 180 g de beurre (doux mais non liquide)

* 375 g de farine (également farine d’épeautre)

* 1 sachet de levure chimique

* 1/2 gousse de vanille (pulpe raclée) ou 1 sachet de sucre vanillé

Pour le remplissage et la décoration : * crème au beurre * environ 220 g de confiture ou de gelée de groseilles (min. 70 fruits) * 200 g de noisettes cassantes * bonbons aux cerises ou aux cerises Amarena (ici en pot de 230 g) *)

La crème au beurre fine [étirée] se compose de * 1 sachet de pudding à la vanille (à faire cuire longtemps avant selon les instructions de l’emballage) * ½ l de lait (pour le pudding) * 500 g de beurre (mou mais non liquide) * 100 g de sucre glace * 1 grosse dose de rhum 54% (environ 50-75 ml – essayez-le !) * 2 jaunes d’œufs

Comme mentionné plus haut : Il faut d’abord faire cuire la crème anglaise. Il est essentiel de le laisser refroidir complètement.

Battez d’abord le beurre mou de 500 g (environ 10 minutes – de préférence au robot ménager) jusqu’à ce qu’il devienne mousseux.

Dans un deuxième temps, battez les deux jaunes d’œufs avec le sucre glace pendant très longtemps jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux.

Maintenant, incorporer progressivement le mélange œufs-sucre dans le beurre fouetté. – Ajoutez maintenant le pudding refroidi à la préparation au beurre à la cuillère.

Ajoutez également le rhum, de préférence à la cuillère.

Préparation

Battez les six œufs avec le sucre et le beurre jusqu’à ce qu’ils forment une mousse.

Ajoutez à la pâte de la farine, de la levure et de la vanille (sucre). Beurrez bien une couronne de Francfort, étalez la pâte dedans et faites-la cuire au four.

Temps de cuisson : 45-55 minutes dans un four à convection à 160°.

Il est préférable de laisser le gâteau refroidir complètement pendant la nuit ou au moins pendant plusieurs heures.

Coupez le gâteau en croix en trois couches au moins et mettez les morceaux individuels de côté avec la saucière à gâteau.

Remuez la confiture de groseilles jusqu’à ce qu’elle soit lisse avant de la transformer.

Ajoutez un peu de rhum si nécessaire.

Répartissez la confiture de façon homogène sur la tranche inférieure et centrale du gâteau.

La crème au beurre comme deuxième garniture est plus facile à étaler et ne se mélange pas à la confiture si vous appliquez la crème au beurre avec une poche à douille (voir photo ci-dessus).

Ce n’est qu’ensuite que l’on peut l’adoucir.

Replacez la section centrale ouverte aussi précisément que possible sur la section inférieure, puis placez la section supérieure sur la deuxième section.

Conservez une petite quantité de crème au beurre.

Celui-ci est ensuite pulvérisé sous forme de rosettes sur le gâteau fini, sur lequel les cerises trouvent leur place.

Répartissez le reste de la crème au beurre sur notre couronne de Francfort selon la recette de grand-mère et étalez-la aussi lisse que possible.

Jetez la noisette cassante sur la couronne de Francfort !

Petit conseil pour le cassant aux noisettes : Le cassant aux noisettes est vraiment “jeté” sur le gâteau par les professionnels !

Il est donc conseillé de nettoyer le plan de travail dans la cuisine et de fixer au mur, à une hauteur de 40-50 cm, un grand chiffon (par exemple une nappe) avec deux punaises.

Placez le gâteau à la crème sur une grille tournante sur la nappe.

Si vous “jetez” maintenant les morceaux fragiles, vous pouvez facilement récupérer tout ce qui tombe à côté dans la nappe et l’utiliser à nouveau.